• Par le peuple, pour le peuple !

    Nous sommes des citoyens de tous horizons qui partagent un constat : nous sommes en colère.

 Nous Gilets Jaunes d'Occitanie

Communiqués

Bonjour à tous les Gilets Jaunes d'Occitanie.

Nous recherchons des personnes avec les corps de métier ou des connaissances dans les métiers suivant :

- Juristes, avocats, notaires, ou tout autre lien avec la Justice;
- Corps médical (infirmières, médecins, secouristes, SST, etc...)

De plus nous recherchons des personnes sérieuses pour :

- Informer des dates et lieux des assemblées / réunions.
- Filmer en direct les assemblées / réunions afin de les rendre publique
- Rédiger les comptes rendus des assemblées / réunions afin de les rendre publique
- Orienter les gilets-jaunes vers les actions et contacts nécessaires à leurs besoins

Merci de prendre contact avec nous par mail à : contact@gilets-jaunes-occitanie.fr

Cordialement,
L'Equipe de Coordination d'Occitanie

 

Bonjour à tous les Gilets Jaunes d'Occitanie.

Le site internet (www.gilets-jaunes-occitanie.fr) est dédié à la coordination au niveau des départements d'occitanie.
Il est demandé aux contacts référants ou coordinateurs actuels, définis dans chaque commune/département de prendre contact directement avec nous via le formulaire de contact ou par e-mail (contact@gilets-jaunes-occitanie.fr) afin de référencer les actions menées par les différents groupes mobilisés en occitanie, et leurs réelles infos.


Nous n'oganisons pas nous même les événements, ce site à pour but de permettre aux Gilets Jaunes de notre région d'échanger les informations, les comptes rendus des assemblées, ainsi que de rassembler les actions et de synthétiser les revendications en un seul lieu avant de les transmettre lors de la mise en place du référendum d'initiative populaire.


Cordialement,
L'Equipe de Coordination d'Occitanie.

 

Bonjour à tous les Gilets Jaunes d'Occitanie.

Nous faisons suite aux nombreuses assemblées qui ont eu lieu, notamment sur les actions à mener, voici un bref résumé de celle-ci :

Actions citoyennes :
Dans la mesure du possible dévier tous les poids lourds sur les nationales, sauf : Chimique et ADR (Interdit sur national donc ils ne peuvent pas sortir ailleurs)
Les transports de produits frais -> Action citoyenne jusqu’à 5-6h du matin (Avec 24h de moins pour vendre les magasins devront brader leur produit pour le bonheur des particuliers)
Les transports d'animaux -> ne pas bloquer
Les transports de carburant/fioul -> Action citoyenne (Eux ne passe pas du tout, à parquer pour ne pas qu’il gène)
Les camions étrangers -> Action citoyenne (On favorise le travail des routiers français)
Les voitures -> Action citoyenne par des distributions de tract & informations sur le Référendum d'initiative citoyenne aux personnes qui le souhaitent.

Planification :
Lundi
- Action citoyenne (péage, raffinerie, rond point, etc ...)

Mardi
- Action citoyenne devant les institutions (mairie, préfecture, etc ...)
- Action citoyenne (péage, raffinerie, rond point, etc ...)

Mercredi
- Action citoyenne (péage, raffinerie, rond point, etc ...)

Jeudi
- Action citoyenne devant les médias (télé, radio ...)
- Action citoyenne (péage, raffinerie, rond point, etc ...)

Vendredi
- Action citoyenne (péage, raffinerie, rond point, etc ...)

Samedi
- Mobilisation général
- Action citoyenne devant les institutions (mairie, préfecture, etc ...)
- Action citoyenne devant les médias (télé, radio ...)
- Action citoyenne (péage, raffinerie, rond point, etc ...)

Dimanche
- Organisation des assemblées/réunions
- Action citoyenne (péage, raffinerie, rond point, etc ...)

Notre but de Gilet-Jaune n'est pas de mettre à mal l'économie local, il est donc demandé de favoriser la consommation locale et boycotter toutes les grandes enseignes.

Bon courage & Bonne lutte à tous !
Cordialement,
L'Equipe de Coordination d'Occitanie.

Qui sommes nous ?

Nous sommes des citoyens de tous horizons qui partagent un constat : nous sommes en colère !

Nous sommes des citoyens ordinaires contestant le système de démocratie (soi-disant) représentative installé depuis les grandes révolutions du 18ème siècle, et militant pour l’établissement d’une démocratie directe conférant au seul peuple le pouvoir de faire les lois.

Nos Revendications !

Une nouvelle constitution pour une démocratie directe grâce aux référendums d'initiative citoyenne en toute matière et sans limite !

Nous revendication la réécriture d'une nouvelle constitution pour la mise en place d'une démocratie directe ! Avec la mise en place des référendums d'initiative citoyenne en toute matière pour redonner la gestion de notre pays au peuple !

Référendum d’initiative citoyenne (R.I.C), qué-za-quo ?
Le R.I.C est aussi appelé référendum d’initiative populaire.

Le R.I.C permet aux citoyens de pouvoir, soit abroger tout ou partie d’une loi, soit en proposer de nouvelles.

Types de référendums (par ordre d’importance) :
Constituant – permet de modifier la constitution
Législatif – permet de proposer une loi
Abrogatif – permet d’annuler une loi
Révocatoire – permet de mettre fin au mandat d’un membre ou d’une institution

Le R.I.C est le seul outil capable de garantir que les promesses des candidats élus seront tenues ou soumises à référendum par des citoyens les estimant bénéfiques. (Et le peuple devenu souverain tranchera au cas par cas.) Ainsi les citoyens ne seront plus bernés.
Chaque association ou collectif citoyen pourra alors tenter de faire donner force de loi à ses propositions ignorées jusque là par les élus.

Concernant l'organisation par exemple en Suisse, les référendums sont organisés quatre dimanche par an durant lesquels le citoyen peut être amener à voter à la fois sur des référendums fédéraux, cantonaux ou communaux et des élections locales ou fédérales.

 

Petit tour de table sur les démocraties :
La démocratie directe est l'une des formes premières de la démocratie dans laquelle le peuple exerce directement le pouvoir politique, alors que dans une démocratie représentative, il l'exerce de manière indirecte.

Les Etats démocratiques modernes qui se sont construits à partir de la fin du XVIIIe siècle, sont caractérisés par une démocratie représentative. La seule exception notable est la Suisse, dotée d'une forme originale de démocratie directe que facilite le fédéralisme.

La démocratie représentative est critiquée sur le fait qu'elle dépossède le peuple souverain de son pouvoir. La démocratie directe devient alors une alternative. Certains pays ont ainsi intégré des éléments de démocratie directe dans leurs institutions pour que les citoyens soient davantage impliqués dans les décisions politiques.

La démocratie semi-directe est une forme de démocratie qui combine à la fois des éléments de la démocratie directe et de la démocratie représentative. On parle parfois de démocratie semi représentative. Comme dans une démocratie représentative, les citoyens élisent leurs représentants qu'ils chargent d'établir les lois, mais ils peuvent aussi être amenés, lors de référendums à approuver ou refuser des lois. C'est notamment le cas en France, mais surtout en Suisse où l'usage du référendum est fréquent, à l'échelle cantonale ou nationale selon l'importance de la question.


Objectif : 25 millions de signataires pour l’instauration en France du référendum d’initiative citoyenne
Signer la pétition

Nos Valeurs !

PAS de récupération POLITIQUE, PAS de récupération SYNDICALE, PAS d’intérêts PERSONNEL, UN SEUL INTERET : NOUS LE PEUPLE !

Merci aux gilets jaunes de commercy pour cette vidéo, très représentative de notre mouvement !
Bon courage à tous, ne lâcher rien.

APPEL DES GILETS JAUNES DE COMMERCY (MEUSE - 55) À DES ASSEMBLÉES POPULAIRES PARTOUT

REFUSONS LA RÉCUPÉRATION ! VIVE LA DÉMOCRATIE DIRECTE ! PAS BESOIN DE "REPRÉSENTANTS" RÉGIONAUX !

Depuis près de deux semaines le mouvement des gilets jaunes a mis des centaines de milliers de personnes dans les rues partout en France, souvent pour la première fois. Le prix du carburant a été la goutte de gasoil qui a mis le feu à la plaine. La souffrance, le ras-le-bol, et l’injustice n’ont jamais été aussi répandus. Maintenant, partout dans le pays, des centaines de groupes locaux s’organisent entre eux, avec des manières de faire différentes à chaque fois.

Ici à Commercy, en Meuse, nous fonctionnons depuis le début avec des assemblées populaires quotidiennes, où chaque personne participe à égalité. Nous avons organisé des blocages de la ville, des stations services, et des barrages filtrants. Dans la foulée nous avons construit une cabane sur la place centrale. Nous nous y retrouvons tous les jours pour nous organiser, décider des prochaines actions, dialoguer avec les gens, et accueillir celles et ceux qui rejoignent le mouvement. Nous organisons aussi des « soupes solidaires » pour vivre des beaux moments ensemble et apprendre à nous connaître. En toute égalité.

Mais voilà que le gouvernement, et certaines franges du mouvement, nous proposent de nommer des représentants par région ! C'est à dire quelques personnes qui deviendraient les seuls « interlocuteurs » des pouvoirs publics et résumeraient notre diversité.

Mais nous ne voulons pas de « représentants » qui finiraient forcément par parler à notre place !

À quoi bon ? À Commercy une délégation ponctuelle a rencontré le sous-préfet, dans les grandes villes d’autres ont rencontré directement le Préfet : ceux ci-font DÉJÀ remonter notre colère et nos revendications. Ils savent DÉJÀ qu’on est déterminés à en finir avec ce président haï, ce gouvernement détestable, et le système pourri qu’ils incarnent !

Et c’est bien ça qui fait peur au gouvernement ! Car il sait que si il commence à céder sur les taxes et sur les carburants, il devra aussi reculer sur les retraites, les chômeurs, le statut des fonctionnaires, et tout le reste ! Il sait aussi TRÈS BIEN qu’il risque d’intensifier UN MOUVEMENT GÉNÉRALISÉ CONTRE LE SYSTÈME !

Ce n’est pas pour mieux comprendre notre colère et nos revendications que le gouvernement veut des « représentants » : c’est pour nous encadrer et nous enterrer ! Comme avec les directions syndicales, il cherche des intermédiaires, des gens avec qui il pourrait négocier. Sur qui il pourra mettre la pression pour apaiser l’éruption. Des gens qu’il pourra ensuite récupérer et pousser à diviser le mouvement pour l’enterrer.

Mais c'est sans compter sur la force et l’intelligence de notre mouvement. C’est sans compter qu'on est bien en train de réfléchir, de s'organiser, de faire évoluer nos actions qui leur foutent tellement la trouille et d’amplifier le mouvement !

Et puis surtout, c'est sans compter qu'il y a une chose très importante, que partout le mouvement des gilets jaunes réclame sous diverses formes, bien au-delà du pouvoir d’achat ! Cette chose, c’est le pouvoir au peuple, par le peuple, pour le peuple. C’est un système nouveau où « ceux qui ne sont rien » comme ils disent avec mépris, reprennent le pouvoir sur tous ceux qui se gavent, sur les dirigeants et sur les puissances de l’argent. C’est l’égalité. C’est la justice. C’est la liberté. Voilà ce que nous voulons ! Et ça part de la base !

Si on nomme des « représentants » et des « porte-paroles », ça finira par nous rendre passifs. Pire : on aura vite fait de reproduire le système et fonctionner de haut en bas comme les crapules qui nous dirigent. Ces soi-disant « représentants du peuple » qui s’en mettent plein des poches, qui font des lois qui nous pourrissent la vie et qui servent les intérêts des ultra-riches !

Ne mettons pas le doigt dans l'engrenage de la représentation et de la récupération. Ce n'est pas le moment de confier notre parole à une petite poignée, même s'ils semblent honnêtes. Qu'ils nous écoutent tous ou qu'ils n'écoutent personne !

Depuis Commercy, nous appelons donc à créer partout en France des comités populaires, qui fonctionnent en assemblées générales régulières. Des endroits où la parole se libère, où on ose s'exprimer, s'entraîner, s'entraider. Si délégués il doit y avoir, c'est au niveau de chaque comité populaire local de gilets jaunes, au plus près de la parole du peuple. Avec des mandats impératifs, révocables, et tournants. Avec de la transparence. Avec de la confiance.

Nous appelons aussi à ce que les centaines de groupes de gilets jaunes se dotent d’une cabane comme à Commercy, ou d’une « maison du peuple » comme à Saint-Nazaire, bref, d’un lieu de ralliement et d’organisation ! Et qu’ils se coordonnent entre eux, au niveau local et départemental, en toute égalité !

C'est comme ça qu'on va gagner, parce que ça, là haut, ils n’ont pas l’habitude de le gérer ! Et ça leur fait très peur.

Nous ne nous laisserons pas diriger. Nous ne nous laisserons pas diviser et récupérer.

Non aux représentants et aux porte-paroles autoproclamés ! Reprenons le pouvoir sur nos vies ! Vive les gilets jaunes dans leur diversité !

VIVE LE POUVOIR AU PEUPLE, PAR LE PEUPLE, POUR LE PEUPLE !

 Nous contacter

Aidez-nous à transmettre et faire circuler les informations, les comptes-rendus, les actions, ou même inscrire votre groupe.